DEPOSSESSION DE JERUSALEM/AL QODS : 2EME ETAPE !

La deuxieme étape de la stratégie israélienne pour s’emparer de la Mosquée Al Aqsa consiste aussi à faire introduire des Juifs au sein même de l’esplanade des mosquées, lieu interdit aux non musulmans,
(sauf aux horaires de visites pour les touristes).

alaqsa0209.jpg

 

Voici un article paru sur plusieurs sites internet :

 

Des extrémistes juifs envahissent la mosquée Al Aqsa à Jérusalem

Publié le 20-10-2008

 

Des centaines d’extrémistes juifs auraient envahi, hier matin, dimanche 19 octobre, la mosquée d’Al Aqsa, à Jérusalem, sans que la police israélienne n’intervienne.
Une vingtaine de colons juifs se seraient même mis à effectuer leurs prières juives sur diverses esplanades de la Mosquée, et auraient provoqué les gardiens de la Mosquée, selon Mahmoud Abou Ata, porte-parole de l’organisation d’Al Aqsa pour les Wakfs et les antiquités.

Ce dernier estime à plus de 450 le nombre d’extrêmistes juifs qui ont envahi la mosquée et s’inquiète de la possibilité de nouvelles provocations de ce genre, avec la complicité des autorités israéliennes.

 Déjà, mercredi dernier, sous prétexte de fêtes juives, des milliers d’occupants israéliens ont envahi la vieille ville de Jérusalem et les espalanades d’Al-Aqsa, alors que les Palestiniens se voyaient dans l’impossibilité de venir y prier, tous les check-points ayant été fermés, rapporte-t-on de même source.

En fait, les provocations durent depuis des mois, notamment avec le début des travaux de construction par Israêl d’une synagogue, située à 40 mètres de la Mosquée Al-Aqsa, et dont les tunnels sont prévus pour mener sous les fondations de la grande Mosquée et les portes doivent ouvrir sur les esplanades d’Al-Aqsa.

 

CAPJPO-EuroPalestine

 



DEPOSSESSION DE JERUSALEM /AL QODS : 1ERE ETAPE !

   Esplanade des Mosquées

 

 

    La première étape qui consiste à mettre à bout de nerf les palestiniens de Jésuralem ainsi que la cummunauté musulmane et à provoquer la communauté internationale, est l’étape qui consiste à effectuer des travaux sous la Mosquée d’Al Aqsa, en vue de découvrir ce fameux temple de Salomon et d’ériger un temple juif à la place de la Mosquée . De nombreux tunnels ont été construits, ce qui augmente le risque d’écroulement de la mosquée, (certaines zones commencant déjà à s’éffondrer, avec l’exemple de la zone de Qaytbey, à l’intérieur de la mosquée).
Certaines fissures ont notament été remarquées dans des habitations.

    L’autorité israélienne d’occupation (AIO) a refusé d’autoriser l’entrée d’une équipe de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) à Jérusalem occupée pour enquêter sur les fouilles dans la Mosquée Al-Aqsa.

    Raef Najm, vice-président du Comité jordanien pour la protection de la Mosquée Aqsa et du Dôme du Rocher,Il a souligné que la Turquie et l’Unesco enverraient deux équipes techniques séparées à la Ville Sainte pour faire un rapport de première main sur les violations et leurs menaces sur la Mosquée.

    Il y a la aussi une véritable volonté de judaisation du troisième lieu de pellerinage des musulmans.En effet, plusieurs temples juifs ont été batis autour de la Sainte Mosquée.

Je vous invite à signer la pétition sur le site Alquds.gov.ps.:

http://www.alquds.gov.ps/en/index.php?option=com_agreement&task=participate

                                                              tRAVAUX



Historique des provocations

Mosquée Al Aqsa: Liste des provocations

Mur des Lamentations

 Les efforts israéliens pour s’approprier la Mosquée Al-Aqsa n’ont pas été que sporadiques mais systématiques Quand Israel a occupé Jérusalem-Est en 1967, le chef rabbin de l’armée israélienne, le Général Shlomo Goren, a essayé de convaincre un commandant des forces conquérantes, Uzi Narkis, de faire sauter la Mosquée Al-Aqsa « une fois pour toutes ».  

    

Par Khaled Amayreh, 


    Les efforts israéliens pour s’approprier la Mosquée Al-Aqsa n’ont pas été que sporadiques mais systématiques Quand Israel a occupé Jérusalem-Est en 1967, le chef rabbin de l’armée israélienne, le Général Shlomo Goren, a essayé de convaincre un commandant des forces conquérantes, Uzi Narkis, de faire sauter la Mosquée Al-Aqsa « une fois pour toutes ». 

    

    Cette histoire a été à nouveau racontée par Narkis peu de temps avant sa mort en 1997 et a été citée par Avi Shlaim dans son livre important : « The Iron Wall: Israel and the Arab World ». (ndt : « Le Mur de fer : Israel et le Monde Arabe. ») »Il y avait une atmosphère d’exaltation spirituelle. Les parachutistes grouillaient, abasourdis. Narkis était plongé dans ses pensées depuis un moment, quand Goren est allé jusqu’à lui et a déclaré : « Uzi, c’est l’heure de mettre 100 kg d’explosifs dans la Mosquée d’Omar, et voilà. Nous nous en débarasserons une fois pour toutes. » Narkis a répondu : « Rabbin, arrêtez. »Goren lui a alors dit : « Uzi, vous entrerez dans les livres d’histoire pour cette action. » Narkis a répondu : « J’ai déjà inscrit mon nom dans les pages de l’histoire de Jérusalem. » Goren s’est éloigné sans dire un mot. »Goren est revenu sur l’esplanade d’Haram Al-Sharif le 15 août 1967, en uniforme militaire avec deux dizaines de soldats de l’armée israélienne, afin d’en mesurer sa longueur et sa largeur.   

      Après, Goren a annoncé l’endroit où le « Second Temple » juif serait placé. Deux semaines après cet incident, l’armée d’occupation israélienne a pris la clef de la porte des Maghrébins menant à la Mosquée Al-Aqsa.Quatre jours après la prise de Jérusalem-Est, les bulldozers de l’armée israélienne ont démoli, sans justification, les quartiers de Maghariba et d’Al-Sharaf, et les ont rasés.Les habitants palestiniens des deux quartiers ont été expulsés sans cérémonie sous la menace des armes. Au moins 135 maisons, deux mosquées et deux écoles religieuses ont été complètement détruites. 

      En avril 1968, Israel a confisqué Haret Al-Maghariba pour « usage public » et a construit sur le site une grande place devant le prétendu « Murs des Lamentations ». L’Haret Al-Maghariba et le secteur voisin Haret Al-Sharaf, qui a été également rayé de la carte, étaient des propriétés du Waqf Islamique (dotation religieuse) remontant au guerrier Musulman Kurde, Salaheddin Al-Ayoubi qui a vaincu les Croisés et a rendu Jérusalem à l’Islam. Le 21 août 1969, un Sioniste Chrétien australien, portant le nom de Michael Dennis Rohan, a mis le feu à l’intérieur de la Mosquée Al-Aqsa. L’incendie a rapidement détruit l’ancien et exquis minbar, ou pupitre, de Salaheddin (un nouveau minbar, une reproduction de l’ancien, a été installé le 1er février 2007). Rohan a prétendu qu’il était « l’envoyé de Dieu » et qu’il avait agi sur des instructions divines. Il a expliqué que son objectif était de permettre aux juifs de construire un temple afin d’accélérer le deuxième avènement de Jésus. Les autorités israéliennes, qui ont affirmé plus tard que Rohan était dérangé, ont gêné les efforts d’extinction du feu. 

En 1970, les autorités d’Occupation israélienne ont commencé d’intensifs travaux de fouilles juste sous la Mosquée Al-Aqsa sur les côtés sud et ouest et en 1977, les fouilles se sont poursuivies et un large tunnel a été ouvert sous le secteur de prière des femmes. 

En 1979, un nouveau tunnel a été creusé sous la Mosquée, allant d’est en ouest.   

Le 2 mars 1982, un terroriste juif armé, étudiant dans une école Talmudique, a attaqué la Mosquée Al-Aqsa depuis Bab Al-Silsila après avoir agressé les gardes Musulmans. Par la suite, il a été maîtrisé.       Le 11 avril 1982, un terroriste américain juif, qui était également un soldat israélien, est entré dans le Dôme du Rocher et a commencé à tirer au hasard sur les fidèles Musulmans. Des dizaines de personnes ont été tuées et blessées. Le gouvernement israélien a plus tard pardonné Allen Goodman, un membre de la Ligue de Défense Juive, après qu’il ait passé plusieurs années en prison   

Le 27 avril 1982, le chef terroriste juif, Meir Kahana, a attaqué la Mosquée Al-Aqsa avec une centaine de ses disciples, en portant un grand dessin du Second Temple qu’il projetait de construire « sur les ruines » de la Mosquée Al-Aqsa. 

Le 27 janvier 1984, deux gardes du Waqf ont vu deux terroristes juifs s’enfuir près de la Porte d’Or. Les deux hommes avaient laissé des échelles, 13 kg d’explosifs, et 21 grenades de fabrication israélienne semblables à celles trouvées précédemment.   

Le 29 mars 1984, le Département Archéologique du Ministère israélien des Affaires Religieuses a creusé un tunnel, d’un mètre de long, de deux mètres de large et de 10 mètres de profondeur sous la partie ouest de la Mosquée Al-Aqsa, mettant en danger le « Majlis » Islamique ou bâtiment du conseil. 

Le 1er août 1984, les gardes de sécurité d’Al-Aqsa ont découvert un autre groupe de terroristes juifs prêts à faire sauter la Mosquée. Le Sheikh Saadeddin Al-Alami, mufti de Jérusalem, a déclaré : « Sans la protection de Dieu, toute la mosquée aurait été totalement rayée de la carte. » 

Toujours le 1er août 1984, le terroriste juif Youssef Zeruya a été condamné de complot pour faire sauter la Mosquée du Dôme du Rocher et a été condamné à trois ans en prison. 

Le 8 octobre 1990, des soldats israéliens « de la police des frontières » ont assassiné 22 Palestiniens et blessé plus de 100 autres lors d’une manifestation déclenchée par une tentative d’extrémistes juifs pour poser la pierre angulaire d’un temple juif sur l’esplanade d’Haram Al-Sharif. Le 19 août 1991, un juge israélien, Ezra Kama, a statué que la police israélienne, et non les Palestiniens, avait provoqué la violence. L’ONU a également condamné Israel pour le carnage.  

En septembre 1996, les autorités de l’Occupation israélienne ont ouvert un ancien tunnel sous Haram Al-Sharif, provoquant ainsi des confrontations sanglantes avec la police de l’Autorité Palestinienne dans l’ensemble de la Cisjordanie où 57 Palestiniens et 16 Israéliens ont été tués. 

En décembre 1997, des terroristes juifs ont tenter de lancer la tête d’un porc dans le complexe d’Haram Al-Sharif. 

   Le 28 septembre 2000, le Premier Ministre israélien Ariel Sharon – à l’époque chef de l’opposition –dans une provocation délibérée, est entré dans le complexe d’Haram Al-Sharif suivi de plusieurs centaines de policiers israéliennes pour « souligner les droits des Juifs ». Le lendemain, l’Intifada Al-Aqsa éclatait. 

Le 7 février 2007, les bulldozers israéliens ont commencé à creuser à l’extérieur de Bab Al-Maghariba (la porte des Maghrébins). Israel a prétendu que c’était seulement pour réparer une vieille rampe menant à la Mosquée Al-Aqsa. Les responsables Musulmans contestent les travaux en disant qu’ils font partie de projets israéliens contre la mosquéeDeux jours plus tard, les autorités de l’Occupation israélienne ont empêché les Musulmans d’accéder à la Mosquée Al-Aqsa pour la prière hebdomadaire. Plusieurs milliers de Palestiniens ont réussi à entrer dans la Mosquée où ils ont protesté contre les travaux provocateurs. La police israélienne a tiré du gaz lacrymogène et des grenades assourdissantes sur les manifestants, blessant plusieurs d’entre eux. 

  Source  http://weekly.ahram.org.eg/ 

   Traduction : MG pour ISM   



Voilà une semaine passée à Jérusalem / Al Qods

Après une arrivée tranquille et sans interrogatoire à Tel Aviv, et surtout après avoir galéré pour trouver un hôtel libre et pas cher (qu’on a d’ailleurs pas trouvé!), nous sommes allés patienter sur la plage de Tel Aviv, où nous avons rencontré 3 jeunes filles avec qui nous avons sympathisé, et qui nous ont déposé à la gare pour prendre un sherrout (taxi collectif) pour Jérusalem. 

Apres une heure de trajet nous arrivons à Jérusalem, nous trouvons l’hôtel dans la vieille ville où GP a établi son QG. 

HEBRON HOSTEL,  anciennement Tabasco Hostel,  Soukh KHAN EL ZEIT 

Nous retrouvons les membre de GP. 

  

10001521.jpg 1000153.jpg 1000155.jpg

 

  
 



N’oublions pas Salah HAMOURI

Ce soir nous avons rencontré les parents de Salah HAMOURI, un des 11 000 détenus politique palestiniens. Il a été inculpé avec comme seule charge le fait qu’il soit passé deux fois en voiture devant un immeuble où il y avait une personnalité politique israélienne. Il aurait eu soit disant l’idée de comploter… après 3 ans d’interrogatoires et d’attente, le tribunal militaire a proposé a ses parents soit 7 ans d’incarcération d’office, soit un jugement pour peut être avoir une peine plus longue. Les parents ont du trancher, ils ont choisi les 7 ans. Rappelons qu’aucune preuve n’existe à ce jour. 

Rappelons que Nicolas Sarkozy l’a oublié en déclarant que Gilad Shalit était le dernier prisonnier politique français, et que Bernard Kouchner a accordé aux parents que 3 minutes de son temps. L’AFPS a mit en ligne une de nombreuses lettres écrites au Président français. 

L’adresse de la prison vous ai donnée si vous désirez écrire directement à Salah http://www.france-palestine.org/article7743.html

1620577.jpg

 

Salah Hamouri

 Message reçu sur mon blog :

samueltosismael 30 juillet

samueltosismael

Nous sommes actuellement à l’excution d’un buzz sur dailymotion pour la libération de salah hamouri par le lancement de video et un avatar identique de salah hamouri et s’il vs était possible de partager l’information sur votre blog ,car nous considérons que la libération de Bétancourt se livrant elle-même à ses geolier et l’ arche de zoé pour enlèvement d’enfants ont bénificiés l’aide du gouvernement français alors pourquoi pas ce jeune français.
remerciement à l’avance pour la lecture de ce message.

http://samueltosismael.unblog.fr/



Village de Hanata

    Aujourd’hui nous avons visité le village de Hanata, dont l’accès se fait avec un check point, (juste au cas où les enfants qui reviennent de l’école aient envie de tout péter…), nous devions retrouver un contact qui devait nous expliquer comment l’armée détruisait et re-détruisait les maisons de ce village. 

Le contact ne s’est pas présenté mais nous avons rencontré une personne qui nous a expliquer l’histoire de ce village, en nous parlant des incursions israéliennes. 

Nous nous sommes rendus compte que ces hommes ne capitulerons jamais, qu’ils reconstruiront toujours leurs maisons. 

Cet homme rencontré par hasard a été fortement accueillant, il nous a offert du raisin fraîchement cueillit, des sorbets, de l’eau, et surtout, de son temps.

1620552.jpg1620528.jpg1620535.jpg1620545.jpg1620546.jpg1620547.jpg1620550.jpg1620548.jpg

 



BURJ AL LUK LUK SOCIAL CENTRE

Nous visiton un centre pour les enfants dans les hauteurs de Jérusalem, dans le quartier arabe.
Nous avons joué avec eux au ping pong et au basket.
Ici vous trouverez le lien vous détaillant la visite.L’article est très intéressant, je vous invite à le lire, il a été écrit par El, membre de GP

http://www.generation-palestine.org/blog/?p=332&lang=fr

 

1000307.jpg 1000265.jpg 1000269.jpg 1000274.jpg 1000279.jpg



Les enfants d’ici sont formidables

Les enfants d’ici sont formidables 

La première fois que je réussi 0 passer le barrage de la mosquée, le lieu est tellement grand que je ne trouve pas la salle d’ablution pour les femmes, du coup je suis assez énerve car je loupe la prière en commun. Je tourne un bon moment mais rien y fait, je galère!
Je m’assois car la chaleur est intense.
Au bout d’un moment des enfants se mettent à coté de moi et m’observent.
Une fille m’aborde en arabe, je lui fait comprendre que je ne parle pas arabe, et la, surprise, elle me dit :  » Comment tu t’appelles ? « . Il faut savoir que les enfants arabes palestiniens sont très débrouillards et parlent plusieurs langues, minimum l’anglais.
Je me lie avec 3 frères et sœurs : Julia, Saker et je ne me souviens plus du nom de la petite fille qui parlait si bien le français!
Saker est un petit garçon de 9 ans tout a fait épatant, il parle très bien l’anglais, un peu espagnol, français et hébreux, et bien sur arabe.
Je lui demande de me montrer la salle d’ablutions, ils me prennent tous par la main et en route !
Ensuite Saker me fait visiter la Mosquée et ses recoins.
Je passe un moment formidable, Saker s’éclipse un instant et revient avec une bague pour moi
avec un M sur le dessus! Quel amour …
 

Entre temps nous rencontrons Sh et Hyt, les enfants les adoptent de suite ! Nous faisons une petite séance photo pour immortaliser l’instant. une petite séance photo pour immortaliser l’instant. 

 1000033.jpg 1000035.jpg 1000036.jpg 1000037.jpg



Découverte de la Mosquée Al Aqsa

Apres un bref repos, l’heure de la prière arrive.
Je me dirige avec mon ami vers la Mosquée Al Aqsa, ce fameux Dôme du Rocher, cette magnifique mosquée bleue avec son dôme d’or.
L’entrée de la mosquée est gardée par des policiers et soldats israéliens, ils veillent à ce que les non musulmans ne rentrent pas lors des heures de prières.
le hic c’est qu’ils refoulent aussi les muslims !
En gros lorsque l’on arrive, l’agent demande nos passeports, demande si on est muslim, et la plupart du temps, nous casse la tête!! 

  • tu parles arabe ? 

  • c’est ton prénom ça  ? mais c’est pas un prénom musulman! 

  • récite-moi la Fatiha 

  • … 

et sauvant ils aiment bien nous faire perdre notre temps … 

  

Le premier jour je me fait refouler !!! genre j’avais pas l’air assez musulmane pour ce crétin. Il me dit qu’aujourd’hui il y a trop de monde et qu’ils laissent que rentrer les musulmans arabes … il se moque de moi la, hein ? 

Je réessaie le soir, les gardes ne sont jamais les même et la, je passe. Parfois je passe  sans que l’on me pose de question, parfois on me demande de réciter la Fatiha, mais je passe. 

Une fois je retombe sur le crétin du premier jour, il me casse la tête, à mon ami aussi, mais les autres gardes de la mosquée étaient habitués à nous voir et nous font passer. 

Prier dans cette mosquée est un bonheur, et la récompense en est immense. Elle vaut vraiment la peine de s’embêter à l’entrée avec les gardes. 

img6135.jpg1000051.jpg1000148.jpg 1000187.jpg

 

 1000189.jpg

 

 



Le gite CléVacances de Mens... |
Un Semestre à Beijing |
Les vacances aux US |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AnneSo chez les Incas
| Voyage au bout du monde
| Merzouga Desert Hotel